La Reine de l’hiver

« Le loup frappe à la porte, toc, toc, toc.

« Qui est là ? » demande la poule.

Le loup répond : « C’est le loup. »

La poule s’affole : « Le loup ! »

« N’aie pas peur, poule : je suis vieux, je n’ai plus une seule dent. Laisse-moi me réchauffer près de ta cheminée, et me préparer une soupe au caillou. »[…]

(Anais Vaugelade, Une soupe au caillou)

 

Qu’est ce qu’il y a de plus chaud, câlin et réconfortant d’une bonne soupe en plein milieu de l’hiver?

Mettre des légumes coupés en morceaux dans une casserole avec de l’eau est l’un des
premiers gestes de la cuisine, tout simplement. Facile et nourrissante, la soupe est connue de la nuits des temps.

Déjà l’homme primitif chauffait l’eau et y ajoutait des herbes et des graines, et pendant l’Antiquité l’activité de poterie de plus en plus développée a permis une meilleure maitrise de la cuisson des légumes et céréales, qui étaient à la base de l’alimentation des civilisations méditerranéennes (égyptienne, grecque, romaine).

Le mot « potage » désigne la pierre creusée en son centre en forme de cône posé sur des braises. Cette sur cette pierre, repose le pot à cuire.

Le mot « soupe » derive du bas latin « suppa » qui signifie « tremper ». Donc la soupe désigne la tranche de pain trempé dans un liquide chaud.hiver

Dans les siècles, elle a évoluée, de plat populaire à spécialité gastronomique…

Anecdote: l’historien Otto Neugebauer raconte que la premiere phrase complète prononcée par Albert Einstein enfant fut « Cette soupe est trop chaude! » Il semble que les parents, surpris, lui demandèrent pourquoi il n’avait pas parlé avant. La réponse du petit Einstein fut déjà brillante pour son age: « Parce-que, jusqu’à ce moment, tout allait bien! »

En Italie, il y a plusieurs mots qui définissent cette préparation plus ou moins liquide et plus ou moins chaude: zuppa, minestra, minestrone, vellutata, selon les ingrédients, la texture, la region… Pensez a « Pasta e Ceci »ou « Pasta e fagioli », ou encore à la fameuse « Ribollita toscana »…. et au « Minestrone « , préparé avec tous les légumes disponibles en saison, du riz ou des petites pates, et les haricots « Borlotti ».

Nous pouvons, donc, selon nos envies, et les ingrédients que nous avons chez nous (même des restes), composer une variante infinie de cette preparation économique et écologique, en mariant légumes, legumes secs, céréales en graines ou vieux pain, en assaisonnant avec du pesto, du « battuto », des fruits secs grillés ou une simple huile d’olive fruitée.

Voici une recette qui m’aide à écouler le stock de courge, potiron et potimarron de cet automne…courge-noir

 

Soupe de Courge Butternut, Lentilles corail et Orange, « battuto » de Romarin, Ail & Sauge

Petite note nutritionnelle: la Courge est riche en beta-carotène (anti-oxydant), l’orange apporte beaucoup de vitamine C et donc améliore l’absorption du fer végétal contenu dans les lentilles corail, l’huile d’olive est gorgée de substances bénéfiques (trop pour en faire une liste… je vais lui dédier un article bientôt), la sauge et le romarin sont toniques, antivieillissement et antiseptiques… cette soupe est un vrai concentré de bienfaits pour la santé!

Pour 6 personnes

  • 1 Courge Butternut coupée en tranches
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 1 cote de céleri
  • 2 gousses d’ail
  • 4 ou 5 cotes et feuilles de blettes (même colorés)
  • 2 feuilles de laurier
  • 3 poignées de lentilles corail
  • 1 orange
  • 2 poignée d’amandes effilées
  • 1 petite botte de sauge
  • 2 branches de romarin
  • 6 cas huile d’olive vierge extra pour le « battuto »+ 3 cas pour cuisiner
  • sel & poivre

Ôter les graines de la courge et couper la tranches en morceaux.

Couper les blettes en tranches fines , hacher l’oignon, la carotte et le céleri.

Dans une casserole à soupe, faire suer l’oignon, dans l’huile d’olive, avec la carotte, le céleri et le laurier.

Ajouter les morceaux de courge (avec leur peau) et les blettes.

Faire savourer les légumes en mélangeant, sans les dorer.

Ajouter 1,5 lt d’eau chaude ou du bouillon de légumes.

Couvrir et faire cuire pendant 20 mn.

Ajouter les lentilles corail et continuer la cuisson encore 10-15 mn (ou jusqu’au moment ou la courge est tendre).

Presser l’orange et verser le jus dans la casserole.

Régler de sel et de poivre.

Mixer le tout.

Dans une poêle anti adhésive ou dans le four, faire griller les amandes.

Préparer le « battuto »:

Avec des ciseaux ou sur une planche, couper les herbes aromatiques avec l’ail, et y ajouter le zeste de l’orange. Mélanger le tout à l’huile d’olive.

Servir la soupe chaude dans des bols, décorer avec le « battuto », parsemer d’amandes et accompagner par des tartines grillées…. Buon appetito!

dees -de-courge

battuto

soupe

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s