La fin de l’été:  les beaux jours s’achèvent et les pique-niques sous le soleil, ainsi que les diners à la belle étoile, restent des souvenirs délicats comme des bulles de savon.

En ville, quand la période de vacances se terminait, la rentrée d’école était la rentrée au travail aussi, et une petite mélancolie s’installait toujours au fond du coeur: les bonnes propositions pour remplir ce trou se multipliaient, et la vie continuait comme ça: nostalgie de ce qu’on avait perdu, désir de tout ce qu’on n’avait pas encore…20170831_155035

À la campagne, ces mois sont gorgés des vibrations et de vie: c’est la richesse de la terre qui se dévoile, et nous comble les yeux, les mains et l’esprit.

La vigne et les vendanges, partage et moment sacré de transformation d’un produit de la terre à une délice de la table.

Les haies chargées de mûres, les buissons qui abritent les framboises remontantes, les arbres avec leurs offrandes en noix, noisettes, pommes et poires, le figuier qui se plie sous le doux poids de ses fruits délicieux et les bois qui regorgent des châtaignes et champignons…20170921_155018

Le potager qui enfin donne tout ce qu’on a attendu patiemment tout au long de l’été: tomates mures et sucrées, aubergines, poivrons, courgettes et blettes, maïs et roquette, les jolies pommes de terre cachés comme des trésors dans la terre fraiche, courges et potirons comme des gros points de couleur au milieu de la verdure.

Le petit feu qui revient dans le poêle le soir, redonnant une âme a la maison, et l’éternelle salutation des feuilles d’automne, qui dorent et après rougissent aux caresses toujours plus timides du soleil d’octobre.20170921_175025

Oh, combien j’aime cette période d’abondance!

C’est un moment de travail, certe, pour récolter, cuisiner e conserver en vue de l’hiver, mais quel bonheur voir tout ces pots alignés dans le cellier, signe incontournable de ce cycle magique qui enchaine la nature et l’homme!

Confitures pour le petit déjeuner des hôtes de la saison prochaine; tomates en bocal avec un brin de basilic pour ouvrir l’été en plein hiver; légumes lactofermentés, car c’est bon et ça fait du bien; des noix et des noisettes à écaler entre copains pendant les soirées au coin du feu. Et encore, la verveine, l’ortie et la camomille faites sécher pour des tisanes bienfaisantes, les graines du potager ramassées et mises en sachets pour les semis du printemps…IMG_20160927_114327

Là, notre choix de changement de vie prends sa signification majeure: travailler pour être le plus possible en autarchie, faire avec ce qu’on a, et répondre avec un peu plus d’assurance à la question qu’on c’était posée en arrivant ici: « est-ce que ce qu’il a été donné au début à l’homme suffit? »

Encore une fois, et encore à voix basse, nous pouvons, peut-être, répondre « oui ».

 

Potimarron au four, sauce au miel & romarin

20171025_121303

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 8 tranches de Potimarron sans pépins mais avec la peau
  • 2 c.a.s. de miel
  • 1 citron pressé
  • huile d’olive vierge extra
  • sel de Guerande
  • ail
  • romarin
  • 2 c.a.s. de graines de courge

Disposer les tranches de Potimarron dans un plat qui va au four avec du papier sulfurisé.

Badigeonner-les d’huile d’olive et parsemer de sel.

Passer au four a 180° pendant 30 mn.

Griller les graines de courge dans une poêle sans matière grasse.

Préparer la sauce en mélangeant le miel et le jus de citron. Ajouter 4 cuillères d’huile d’olive, 1 cuillère de romarin finement ciselé & 1 gousse d’ail écrasée.

Cette sauce est un concentré de goût, de bonheur et de santé, car le citron est riche en vitamine C et sel minéraux, le romarin est un tonique puissant, l’ail un antibiotique naturel et l’huile d’olive un anti-oxydant grâce a sa richesse en polyphénols et vitamine E.

Sortir le Potimarron du four, arroser avec la sauce et décorer avec les graines de courges grillées.

Servir comme entrée ou accompagnement. Si vous voulez en faire un plat, il suffit de le parsemer de Fêta, Bleu ou Mozzarella et de l’accompagner par une salade de saison enrichie en noix, noisettes, lentilles ou pois chiches!

Vous pouvez utiliser la même recette pour préparer d’autres légumes, tels que les oignons, les poireaux, les radis, les betteraves, les carottes et tout ce que la votre imagination vous suggère…20170412_192328

3 réflexions sur “Le temps de l’abondance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s